apéritif

apéritif, ive [ aperitif, iv ] adj. et n. m.
• 1750; « qui ouvre les pores, les canaux, les vaisseaux » XIVe; bas lat. aper(i)tivus, de aperire « ouvrir »
1Littér. Qui ouvre, stimule l'appétit. Boisson apéritive. Promenade apéritive.
2 N. m. (1888) Cour. Boisson à base de vin (quinquina, vermouth) ou d'alcool (amer, gentiane, anis), supposée apéritive, que l'on prend avant le repas. pop. apéro. Servir des apéritifs. Offrir, prendre l'apéritif. Verre; biscuit à apéritif. Par ext. Apéritifs sans alcool.
Moment où l'on prend l'apéritif, avant le repas. Ils sont arrivés à l'apéritif.

apéritif nom masculin Boisson le plus souvent alcoolisée, prise avant le repas ; moment où l'on prend cette boisson. ● apéritif, apéritive adjectif (bas latin aperitivus, de aperire, ouvrir) Qui stimule l'appétit : Promenade apéritive.

apéritif, ive
adj. et n. m.
d1./d adj. Qui ouvre l'appétit. Médicament apéritif.
d2./d n. m. Boisson, alcoolisée ou non, qui se sert avant les repas.
Moment où l'on prend l'apéritif. Retrouvons-nous à l'apéritif.

⇒APÉRITIF, IVE, adj. et subst. masc.
A.— Adjectif
1. MÉD., vx. [En parlant d'une substance médicamenteuse] Qui facilite les sécrétions de l'appareil digestif. Synon. laxatif :
1. Avec ces compositions, des sauces de piment (...), du macaroni, du thé, du vermicelle, des pilules apéritives et des pilules digestives, j'aurais un superbe fond de pharmacie anglaise...
E. DE LA BEDOLLIÈRE, Les Français peints par eux-mêmes, t. 3, 1841, p. 314.
SYNT. Remède, médicament apéritif; tisane, pilule, plante, racine apéritive.
P. métaph. :
2. ... peut-être y avait-il une dose de vérité dans sa théorie que l'écrivain subalterne de la décadence, que l'écrivain encore personnel mais incomplet, alambique un baume plus irritant, plus apéritif, plus acide, que l'artiste de la même époque, qui est vraiment grand, vraiment parfait.
HUYSMANS, À rebours, 1884, p. 244.
2. P. ext.
a) [En parlant d'une boisson, plus rarement d'un aliment] Qui stimule l'appétit. Vin apéritif; liqueur apéritive (cf. B rem.) :
3. ... pas du vin, les Italiens en avaient tous, mais des bouteilles de « résiné », un vin apéritif à la tisane de bourgeons de pin, ...
CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 179.
b) P. métaph. [En parlant de tout autre stimulant de nature physique ou morale] Qui stimule l'appétit, tonique. Une promenade apéritive :
4. ... j'offrais un bon gîte et d'excellents repas à ces hommes des champs, élevés dans une atmosphère apéritive.
REYBAUD, Jérôme Paturot, 1842, p. 330.
5. Avant cette période, quelque chose de chimiquement indispensable au goût de vivre ne se combinait plus avec le reste en moi. Ce manque d'appétit moral était affreux, aucun projet ne m'était apéritif. J'avais l'âme écœurée.
COCTEAU, Poésie crit. 2, Monologues, 1960, p. 44.
[En parlant d'une pers. (infra B 2)] :
6. Cette jeune comédienne [Madeleine Lambert] hardie, vermeille, apéritive, je la vois faite pour le risque, le succès...
COLETTE, La Jumelle noire, 1938, p. 83.
B.— Substantif
1. Subst. masc. Boisson généralement alcoolisée, réputée stimulante pour l'appétit :
7. Les deux jeunes gens étaient assis devant un grand café du boulevard et buvaient des liqueurs mélangées d'eau, ces apéritifs qui ont l'air d'infusions faites avec toutes les nuances d'une boîte d'aquarelles.
MAUPASSANT, Contes et nouvelles, t. 1, Les Épingles, 1888, p. 1088.
8. Je suis un homme sauvé, patron. Ça s'arrose. Venez prendre l'apéritif.
DUHAMEL, Journal de Salavin, 1927, p. 97.
SYNT. Prendre, payer, offrir, jouer, gagner l'apéritif; verre à apéritif; l'heure de l'apéritif; en manière, en guise d'apéritif; apéritif d'honneur.
Rem. L'emploi subst. (à partir du syntagme vin apéritif) prédomine auj., mais le sens étymol. n'y est plus guère senti.
P. ext. :
9. Thérèse, sur le conseil de Bernard, marchait beaucoup : « L'exercice est le meilleur apéritif. »
MAURIAC, Thérèse Desqueyroux, 1927, p. 274.
P. métaph. :
10. Et tel écrit vaut comme excitateur ou apéritif de la pensée, et tel autre comme satisfacteur, remplaçant l'aliment de pensée.
VALÉRY, Tel quel I, 1942, p. 220.
2. Arg., subst. fém., vx. Apéritive. Femme galante (supra A 2 b) :
11. ... un journal du 7 décembre 88 donne la même valeur aux horizontales, aux tendresses et aux apéritives. (Ces dernières, de création toute nouvelle, sont évidemment les femmes qui, par métier, mettent en appétit.)
L. LARCHEY, Dict. hist. d'argot, nouv. suppl., 1889, p. XII.
PRONONC. :[], fém. [-i:v].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. Adj. a) XIIIe s. méd. « qui ouvre les voies d'élimination » (Le livre des simples medecines [ms. XIIIe s.], éd. Dorveaux cité par Arveiller ds Mél. Gamillscheg, 27 : quar ache est trop aperitive); b) 1750 « qui ouvre l'appétit » (Dict. des Aliments, III, 89 ds Fr. mod., t. 23, p. 304 : Le poivre noir et le poivre blanc sont aperitifs ... aident à la digestion, donnent de l'appetit); 2. subst. a) 1751 « médicament qui ouvre les voies d'élimination » (Encyclop. t. 1 : Apéritifs [...] Les apéritifs conviennent dans tous les cas où l'obstruction est ou la cause ou l'effet de la maladie); b) 1888 « boisson qui ouvre l'appétit », supra ex. 7.
Empr. au b. lat. aper(i)tivus (de aperire « ouvrir »), adj. méd. au sens 1 a dep. CAELIUS AURELIANUS, Acut., 3, 4, 40 ds TLL s.v., forme apertivus; bien attesté en ce sens sous la forme aperitivus en lat. médiév., Mittellat. W. s.v., 738, 27-35; subst. en lat. médiév. au sens (différent de 2) de « fomentation qui fait percer une tumeur » (1160-1180, MAURUS, Phleb., 11a ds Mittellat. W. s.v., 738-40). Le passage du sens 1a au sens 1b est bien indiqué dans l'attest. 1750.
STAT. — Fréq. abs. littér. :187.
BBG. — Ac. Gastr. 1962. — ARVEILLER (R.). Contribution à l'ét. du lex. fr. : nouv. dat. In : [Mél. Gamillscheg (E.)]. München, 1968, p. 27. — BOUILLET 1859. — BRUANT 1901. — DARM. Vie 1932, p. 131. — FRANCE 1907. — Lar. comm. 1930. — Lar. méd. 1970. — Lar. mén. 1926. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — Méd. Biol. t. 1 1970. — MONT. 1967. — NYSTEN 1824. — PRIVAT-FOC. 1870. — SANDRY-CARR. 1963 (s.v. apéro).

apéritif, ive [apeʀitif, iv] adj. et n. m.
ÉTYM. XIIIe; du bas lat. aper(i)tivus, de aperire « ouvrir ».
———
I Adj.
1 Méd. anc. Qui ouvre les voies d'élimination. || Remède apéritif (diurétique, purgatif, sudorifique, etc.). || Une médecine apéritive.
2 (1750). Littér. Qui ouvre, stimule, excite l'appétit. || Une promenade apéritive.Vieux :
1 L'air de cette caverne était on ne peut plus apéritif.
Dumas, in P. Larousse.
(Abstrait). Littér., rare. || « Aucun projet ne m'était apéritif. J'avais l'âme écœurée » (Cocteau, in T. L. F.).
Spécialt. (En parlant d'une boisson ou, plus rarement, d'un aliment). || Vin apéritif; liqueur, boisson apéritive.
———
II N. m.
1 (1888, Maupassant). Cour. Boisson généralement à base de vin (quinquina, vermouth) ou d'alcool (amer, anis…), supposée apéritive, que l'on prend avant le repas. Apéro (fam.). || Servir des (les) apéritifs. || Prendre l'apéritif avec des amis, à la terrasse d'un café. || Offrir, payer l'apéritif à qqn. || Apéritif sans alcool. || Verre à apéritif. || Offrir un apéritif d'honneur. || Des amuse-gueule à (pour l')apéritif. || Des biscuits à apéritif; appos., fam. des biscuits, des gâteaux apéritif.
Moment où l'on prend l'apéritif, avant le repas. || Ils sont arrivés à l'apéritif, pour l'apéritif.
2 Fig. Ce qui donne de l'appétit. || L'exercice, la marche est un bon apéritif.
3 Par métaphore. Littér. Ce qui excite la pensée ou les sentiments.
2 (Les hommes) ont besoin de la tragédie, que voulez-vous, c'est leur petite transcendance, c'est leur apéritif.
Camus, la Chute, p. 42.
DÉR. Apéro.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Apéritif — autour de petits feuilletés au romarin et de diverses noix. Un apéritif, ou familièrement un apéro, est une boisson, le plus souvent alcoolisée, servie avant le repas dans certaines cultures afin d ouvrir l appétit. L apéritif est souvent bu… …   Wikipédia en Français

  • Aperitif — Apéritif Apéritif autour de petits feuilletés au romarin et de diverses noix. Un apéritif, ou familièrement un apéro est une boisson, alcoolisée, servie avant le repas dans certaines cultures afin d ouvrir l appétit. L apéritif est souvent bu… …   Wikipédia en Français

  • Aperitif — Sm alkoholisches Getränk (zum Anregen des Appetits) erw. fremd. Erkennbar fremd (16. Jh., Bedeutung 20. Jh.) Entlehnung. Zunächst als Fachwort der Medizin entlehnt mit der Bedeutung öffnendes, abführendes Heilmittel aus ml. aper(i)tivus öffnend …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • apéritif — apéritif, ive (a pé ri tif, ti v ) adj. 1°   Qui ouvre. •   Vertu apéritive d une clef, PASC. P. Eloq. 37. Inusité en ce sens. 2°   En termes de médecine, qui ouvre les pores, qui rend les humeurs plus fluides et facilite le mouvement des… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • apéritif — APÉRITIF, IVE. adj. Terme de Médecine. Qui facilite les sécrétions et les déjections, et qui ouvre et désobstrue. Remède laxatif et apéritif. Tisaneapéfitive. [b]f♛/b] Il se prend aussi substantivement. Les Apéritifs poussent ordinairement par… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • aperitif — (n.) 1894, alcoholic drink taken before a meal to stimulate the appetite, from Fr. apéritif laxative, laxative liqueur, lit. opening, from L. aperitivus, from aperire to open (see OVERT (Cf. overt)). Cf. Middle English apertive (adj.), a medical… …   Etymology dictionary

  • Aperitif — Aperitif: Die Bezeichnung für ein appetitanregendes alkoholisches Getränk wurde im ausgehenden 19. Jh. aus dem Frz. übernommen. Frz. apéritif ist ursprünglich ein Adjektiv mit der Bed. »öffnend«; das Substantiv ist demnach eigentlich etwa als… …   Das Herkunftswörterbuch

  • aperitif — APERITIF, [aperit]ive. adj. Terme de Medecine, qui ouvre & qui desbouche. Remede laxatif & aperitif. ptisane aperitive …   Dictionnaire de l'Académie française

  • aperitif — [ə per΄ə tēf′, ä΄per΄ə tēf′, ap΄ər ətēf′; ] Fr [ ȧ pā rē tēf′] n. [Fr apéritif < L apertus: see APERTURE] 1. an alcoholic drink taken before a meal to stimulate the appetite 2. any of certain wines flavored with herbs and other substances,… …   English World dictionary

  • aperitif — *appetizer …   New Dictionary of Synonyms

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.